Fama – Europe Amériques Latines

Martin Blaszko

Depuis plusieurs années et dans sa volonté d’implication dans le domaine des arts plastiques, FAMA soutient, organise et gère la diffusion du patrimoine culturel de l’Amérique Latine en Europe. C’est ainsi que depuis ses débuts, l’association s’est investit pour la représentation de l’oeuvre du grand artiste argentin Martin Blaszko.

Biographie de l’artiste

Martin-Blaszko-portraitMartín Blaszko est né à Berlin, en Allemagne, en 1920. Il a étudié à Lodz en Pologne avec Jankel Adler et Enrique Barczinski mais, selon lui, son éducation artistique a été en grande partie basée sur l’observation de grandes œuvres d’art. En 1939, après un bref séjour à Paris au cours de laquelle il a rencontré Marc Chagall, il voyage en Argentine où il finit par s’installer. En 1945, il prend contact avec l’artiste uruguayen Carmelo Arden Quin, et participe à la fondation de l’MADI Grupo de Buenos Aires. Blaszko était profondément lié à la conception de ce groupe des arts visuels, qui comportait la maîtrise et le contrôle conscient des supports artistiques ainsi que l’absence de marques de l’individualité.

En 1947, il réalise ses premières sculptures.

En 1952, son projet « Monumento al Prisionero político desconocido » (Monument au prisonnier politique inconnu), qui avait été exposé à la Tate Gallery de Londres, a été choisit par l’Institut de cette ville d’art contemporain. Toujours en 1952, il a été choisi par Julio E. Payró pour faire partie de la délégation argentine à la Biennale de San Pablo. En 1956, il représente l’Argentine à la Biennale de Venise XXVIII, et en 1958 à l’Exposition Universelle de Bruxelles. Cette même année, il reçoit une médaille de bronze du Sénat argentin, et en 1959, le premier prix du « Salón de Mar del Plata ».

En 1960, il a reçu le Premio Manuel Belgrano de la Ciudad de Buenos Aires, en 1973, la médaille d’or du Parlement argentin, en 1986, le premier prix lors d’un concours en l’honneur de «La Journée internationale de la Paix » pour un travail installé dans le Parque Centenario à Buenos Aires.

En 1991, le Musée Hakone au Japon l’invite à créer une œuvre dans la province Utsugushi-Ga-Hara, une pièce située dans l’espace ouvert du Musée.

En 1993, il participe à l’exposition « artistes latino-américains du XXe siècle », organisée par le Musée d’Art Moderne de New York, puis présentée au Centre Georges Pompidou à Paris, au Musée Ludwig de Cologne et au Musée Reina Sofía de Madrid .

En 2001, une exposition personelle de son œuvre a lieu au Museo de Arte Moderno de Buenos Aires. Cette même année, il remporte le premier prix au Salon de Córdoba et le Salon de la Ciudad de La Plata, province de Buenos Aires.
Martin-Blaszko-illus1
En 2007, il participe à l’exposition « Vasos comunicantes, Vanguardias Latinoamericanas y Europa, 1900-1950 » [Vases communicants, d'Amérique latine et européenne Avant-Gardes, 19001950], au Museo de Arte Contemporáneo Vicente Esteban, Castille-et-León, Espagne . La même année, il réalise une exposition personnelle au Musée MADI, Dallas, Etats-Unis.

En 2008, il participe à l’exposition «MADI Internacional» Maison de l’Amérique Latine, Paris, France et se voit consacrer une exposition rétrospective « Martin Blaszko, 60 años de Arte » Laura Haber Gallery, Buenos Aires, Argentine.

En 2010, il expose à nouveau en France, à la Maison de l’Amérique Latine au sein de l’exposition «Géométrie hors limites I Au-delà des limites» (Jean et Colette Cherqui Collection) et il expose « Martin Blaszko: Projections urbaines, des sculptures pour des espaces publics» au Museo de Arte Moderno de Buenos Aires, MALBA.

Son travail fait partie de collections publiques et privées en Argentine (Malba, MAMBA, Museo Rosa Galisteo), au Venezuela (Fundación Cisneros), aux États-Unis (Museo Madi, Dallas, Aldo Castillo Gallery, Chicago), Italie, France, Allemagne, Espagne , la Suisse et le Japon.

Jorge Orta arrow-right
Action précédente

arrow-left Fama et le secteur de l'audiovisuel
Action suivante