Fama – Europe Amériques Latines

Jorge Orta

En 1992, FAMA et l’artiste Jorge Orta se sont embarqués dans leur première expédition extraordinaire. Pour commémorer le 500e anniversaire de reconnaissance des cultures indigènes, ils ont commencé à rechercher des emplacements mythiques dans lesquels ils pourraient créer une oeuvre d’art vraiment unique et ainsi retourner en Amérique du Sud avec un cadeau pour le peuple indien.
C’est ainsi qu’en 1995 est né le projet « Imprints on the Andes » (Empreintes sur les Andes).

Concept du projet :

Avec Claude Namer, directeur de FAMA, ils ont parcouru les Andes de la Bolivie au Pérou rassemblant les empreintes culturelles et les réseaux de bâtiments qui permettraient à Jorge de créer le plus emblématique de ses projets. La forteresse Inca légendaire de Sacsaywaman, au coucher du soleil, accueille alors plusieurs nuits de projections, l’endroit réunissant plus de 200,000 Indiens célébrant le festival de l’Intirymi pour le solstice d’été. La casserole d’empreintes éphémère de la citadelle Inca de Machu Picchu, allume les espaces et les bâtiments sacrées qui flanquent les Andes. Plusieurs nuits d’enquêtes silencieuses avec la lumière créent un dialogue intime avec les ruines fantomatiques. L’ombre jetée par le Wyna Picchu agit comme un fond pour le signe (panneau) numérique projeté au point du jour.

Quelques photos :

Festival Paris Banlieues Tango arrow-right
Action précédente

arrow-left Martin Blaszko
Action suivante